Mais comment a bien pu me venir cette idée folle de faire médecine? Pourquoi les milliers de p1 sont ils en train de se battre pour devenir médecin? Comment leur est venue cette idée saugrenue?

"Ah tu veux faire médecine? Bah c'est très dur ça comme études. Moi c'est un truc que j'aurais jamais pu faire, voir des gens malades toute la journée, des morts pfff , c'est pas pour moi. En plus les études sont interminables non? Bien je te souhaite bien du courage. " Ca c'est le genre de discours très régulier qui motive grandement une vocation!

Non mais sérieusement, chacun en arrivant un p1 à sa propre motivation, parents médecins, prestige du métier, compte en banque, amour des sciences, humanité, peu importe mais mieux vaut qu'elle soit  bien solide!! Car elle va être mise à rude épreuve!!

En ce qui me concerne cela faisait bien longtemps que cette idée me trottait dans la tête! Je crois même que quand on me demandait petite ce que je voulais faire quand je serais grande, je répondais puéricultrice, puis mes parents m'avaient suggéré "pédiatre?" donc à l'heure du jeu de rôle avec mes copines maîtresse, coiffeuses ou chanteuses, moi je guérissais.

Ma culture télévisée y est aussi peut être un peu pour quelque chose! Et non ce n'est pas urgence ou grey's anatomy qui a réveillé en moi le profond désir de blouse blanche, moi le mercredi, je me souviens j'étais plutôt fan des maternelles.

Je m'étais même fabriquée un cabinet-hôpital dans ma chambre, je recyclais les aspégic avec du sucre!

Alors était-ce une vacation? une idée tenace? Une inspiration initiée par ma tante elle même médecin? les fréquentations régulières de l'hôpital pour des multiples petits aléas et les nombreuses heures passer dans la salle d'attente des urgences pédiatriques du CHU, à regarder cette fourmilière ne cesser de s'activer? Surement un peu de tout!

Ce n'est pas pour autant que mon parcours scolaire fut tracé d'avance!! En 5ème je crois apres être allée au cinéma me vient l'idée miraculeusement absurde de devenir actrice. Quelle ado n'y a jamais songé? Jusque là rien d'extraordinaire mais l'idée a pourtant fait du chemin. J'ai ensuite voulu devenir rélaisatrice comprenant que mes ""talents "seraient déjà mieux acceptés derrière la caméra. J'aimais écrire, et l'on m'y encourageait. On me disait plutôt littéraire. Et aussi étonnant que cela puisse être mes parents, pourtant assez conformistes et impliqués en ce qui concernait mon parcourt scolaire m'ont soutenu dans ce projet fou qui en effet n'allait pas aller très loin. Je fis tout de même une première ES toujours convaincue que l'audio visuel était ma voie. Et surtout je l'avoue parce que je n'aimais pas les maths!! Je ne regrette pas du tout ce choix!! c'est vrai que maintenant que je l'ai eu (ce foutu concours) c'est facile. Mais sincèrement je crois que ça m'aurait définitivement dégouté des sciences et je n'aurais plus eu le courage, une fois le bac en poche de faire médecine! mais c'est très personnel, je ne conseil évidemment à personne de ne prendre le risque!! (avec des si...)

C'est au moi de décembre de première que ressurgit cette idée de faire médecine. Elle étonna beaucoup mes proches, qui c'étaient très bien habitués à me voir dans ce que je fesais et qui me pensais beaucoup plus littéraire que scientifique ( Je suis un mixe des 2??)

Enfin je les remercie aujourd'hui de m'avoir, quoi que j'eu finalement décidé, soutenu dans mes changements d'humeurs (ou un peu plus que ça finalement!)

Ne voulant pas redoubler (pas très patiente comme fille!!)je décidais d'aller jusqu'au bout de mon bac ES

Je tenterais médecine avec un bac ES, il me faudrait surement deux ans, mais autant que ce soit avec la carte étudiant!!!

Voilà comment au grand étonnement de beaucoup de monde je me suis retrouvée en septembre 2006 en première année de médecine, mon bac ES bien en poche qui n'allait pas me soutenir énormément. ( mais il a eu bon dos! "oui mais j'ai fait ES aussi c'est normal que je ne sois pas au top" :bouh la sale excuse!) enfin après tout il m'a peut être aussi rendu plus forte. Au commencement, il y a des centaines de voies, qu'elle que soit cette que vous prenez, forcez le destin faites en sorte que vous ayez pris la bonne!